Présentation

GEM La Porte Bonheur
Contactez-nous

Le GEM La Porte Bonheur (LPB) est une association loi 1901, elle s’est constituée association membre depuis le 21 juin 2006. Des parents et amis de personnes malades psychiques sont à l’origine de sa création et en sont devenus les bénévoles. Le GEM LPB est destiné aux personnes souffrant d’isolement et ou de troubles psychiques. Le GEM n’est pas une structure médico-sociale. Ce n’est ni un lieu de soins ni de prestation. Les personnes viennent sur leur libre adhésion, leur laissant le choix de la fréquence et de la durée de fréquentation du GEM. LPB permet aux adhérents de rompre leur isolement. Ils viennent chercher du soutien, de l’entraide et tentent d’oublier les idées noires.

Notre objectif

Son objectif premier est de rompre l’isolement et de favoriser le lien social. Pour ce fait le GEM LPB propose des accueils et des sorties toute l’année. LPB est fondé sur la paire-aidance, l’idée étant de se soutenir entre pairs rencontrant des difficultés similaires.

Le GEM valorise le soutien mutuel et facilite le lien social. C’est un lieu où les adhérents vont réapprendre à vivre avec les autres et reprendre confiance en eux. Ces accueils visent à accompagner les adhérents de LPB à se (re)construire, à mettre en œuvre une certaine régulation des liens afin de leur permettre de développer leurs capacités individuelles et de favoriser l’épanouissement de leur personnalité.

LPB est un lieu d’accueil qui permet aux adhérents de partager un espace commun. C’est aussi un endroit où se fabrique un nouveau tissu relationnel. Il vise à l’épanouissement maximum de chacun dans le respect des différences. Le GEM LPB est aussi un lieu d’accueil structuré où l’on va favoriser tout ce qui va permettre aux adhérents de se promouvoir individuellement et collectivement, où l’on va leur proposer d’enrichir leurs références culturelles, sociales et sociétaires.

Nos missions

Comme demandé dans le cahier des charges, LPB est soutenu par un parrain, l’Union National de Familles et Amis de personnes Malades et/ou handicapées psychiques (UNAFAM). Pour bien définir les missions de chacun, une convention de parrainage est signée entre le LPB et l’UNAFAM pour une durée d’un an renouvelée par tacite et reconduction expressément tous les 3 ans par chacune des parties selon les mêmes modalités.

LPB a fait appel à l’association Espérance Hauts de Seine pour la soutenir dans la gestion de ses activités. Elle s’occupe notamment des demandes de subventions et de la gestion des salariés. Une convention est conclue pour une durée d’un an renouvelé par tacite et reconduction expressément tous les 3 ans par chacune des parties selon les mêmes modalités. Elle définit les missions de chacun.

1

Accueillir dans un cadre sécurisant et structuré.

2

Garantir la sécurité en cas d’incendie par exemple

3

Favoriser l’épanouissement de la personnalité des adhérents

4

Accompagner dans tous les actes de la vie quotidienne du GEM et de soutenir

5

Les projets professionnels selon les besoins et les capacités de chaque adhérent

6

permettre aux adhérents d’accéder à l’autonomie et à l’insertion sociale et d’offrir l’ouverture vers la cité

GEM ?

Groupes d’Entraide Mutuelle

Les Groupes d’Entraide Mutuelle ont été créé en 2005 dans le cadre de la loi du 11 février, loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. La circulaire DGAS/3B n°2005-418 relative aux modalités de conventionnement et de financement des GEM pour personnes souffrant de troubles psychiques publié le 29 août 2005 complète la loi et donne au GEM leur premier cahier des charges. La loi et sa circulaire reconnaissent le handicap psychique comme handicap pour la première fois.

Les GEM sont des moyens de prévention et de compensation des conséquences du handicap psychique. En venant au GEM les personnes luttent contre l’isolement, le sentiment d’exclusion grâce entre autres aux différentes activités proposées. C’est avant tout un lieu ressource et de rencontres. Leur forme juridique est celle des associations loi 1901 ; la circulaire précise : « l’association doit être mise en œuvre par les adhérents du GEM afin de promouvoir la participation de ceux-ci » les adhérents peuvent décider de son organisation, de son but, définir ses statuts, élire les membres du conseil administratif.

Du fait de la fragilité du public visé par ce dispositif, le législateur impose un parrainage avec une association en capacité d’apporter un soutien et œuvrant dans le champ de la santé mentale afin que les GEM soient conventionnés et financés selon les termes du cahier des charges.

Le GEM fonctionne sur un système d’accueils et d’activités (sur le lieu d’accueil et en extérieur) à la fois en présence d’animateurs et parfois en autogéré.

Retour à l’accueil